Le fantôme d’Éléonore

Je voulais me constituer une collection de portraits. Depuis l’art ancien des Cyclades (à droite) jusqu’au désir aujourd’hui que “chacun est quelqu’un”, avec les selfies.

J’y voyais un raccourci possible de l’histoire de l’esthétique.

Mais cela ne raccourcit rien. Il y a des visages presque partout, presque tout le temps. Avec des inflexions selon les cultures, mais moins qu’on ne croit.

Bref, c’est un sujet lourd, surtout pour ces ‘caramels’ qui se voudraient légers et ne le sont pas toujours.

Parmi tous ces visages, j’ai choisi. Quelques unes. Et finalement, une.

Avec un ajout passionnant d’une amie à la fin.

Continuer la lecture de « Le fantôme d’Éléonore »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search