Le marteau et la faucille

La Vénus de Dolní Věstonice (Moravie, République tchèque, 11 cm de haut). La plus ancienne terre cuite connue. Avant 23.000 AEC.

Thomsen est dans son musée à Copenhague. En 1836, pour classer les objets, il applique une idée qui était dans l’air : la classification en Âge de pierre, puis de bronze, puis de fer.

C’est une théorie historique sur le travail humain. D’abord, on prend ce qu’on trouve (la pierre), mais on la choisit et on la retouche. C’est comme la chasse ou la cueillette. On vit “sur” la nature, mais on n’intervient pas “dedans”.

Avec bronze et fer, on crée le matériau, on intervient dans la nature. C’est comme l’agro-pastoralisme : on manipule les espèces vivantes.

Dans cette perspective, on comprend que l’on ait voulu opposer le Monde d’Avant, gentil et écolo, au Monde de “l’anthropocène” avec un humain dévastateur, un “marteau sans maître”.

Grâce aux anthropologues et aux préhistoriens, au moins depuis les années 1980, on voit les choses différemment.

Appendice avec la faucille & le marteau.

Continuer la lecture de « Le marteau et la faucille »

Chasses aux trésors

Êtes-vous prêt pour la chasse aux trésors ? C’est un exercice plus étrange qu’on ne croit, vous verrez.

Le coffret que vous voyez ci-contre est un objet précieux du musée de Cluny. Il a été fabriqué en Sicile au XIIe siècle, et est recouvert d’ivoire d’éléphant. Les cavaliers dessinés sont accompagnés de phrases des 1001 Nuits. Car le trésor doit parfois beaucoup à sa cachette : grotte, cave ou grenier, coffre à ferrures, poche anonyme, arbre creux, lettre en évidence sur la cheminée…

Il existait autrefois au Tibet une tradition des ‘trésors cachés’, les gter-ma1 ; gter signifie ‘dépôt’, l’endroit ou bien l’objet. Le chu-gter, le dépôt d’eau, c’est l’océan. Le plus souvent, le gter-ma est un trésor caché depuis très longtemps par de saints personnages, et qui doit être retrouvé, un jour. Certains ont déjà été trouvés, d’autres non.

Continuer la lecture de « Chasses aux trésors »
  1. Le g- n’est pas prononcé : on dit ‘terma’. []

Tuez le dragon !

Mesdames, vous avez longtemps couru de nombreux dangers, mais il y avait toujours (souvent, parfois) un héros qui volait à votre secours. Un Preux, qui aidait la Belle à sortir de l’emprise du Dragon.

On comprend votre envie de secouer les Preux, autant que les chaînes où les Dragons vous accrochaient. Car ce Preux qui vous sauve est souvent un peu lourd : « N’aie plus peur, je suis là ». Parfois c’est charmant, et parfois pas du tout.

J’ai donc réuni quelques documents, montrant comment la vie était autrefois : tous ces Preux forts et gentils et toutes ces femmes faibles et affligées.

Continuer la lecture de « Tuez le dragon ! »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search