Les mots de la phrase

Une phrase est faite de mots, c’est très pratique. On dirait un jeu d’assemblage, de construction : on prend des mots, on en fait des phrases. Oui. C’est l’impression qu’on a quand la phrase est finie.

Sur le vif, en écoutant des gens parler des langues qu’on ne connaît pas, on est perplexe : on entend un long blablabla qui paraît souvent continu. Où sont leurs mots ? Ils doivent bien avoir des mots quand même ?

Ensuite, on se surprend à écouter les gens parler français, et l’on se rend compte d’un blablabla analogue. On se dit : comment font les étrangers pour y comprendre quoi que ce soit ?

Les mots, si clairs et nets par écrit, semblent former une chanson obscure.

Continuer la lecture de « Les mots de la phrase »

Le barbouze et la marmaille

Marmaille est (plus ou moins) un dérivé de marmot, comme pour brousse et broussaille, fer et ferraille, – et pour pagaille, où est le mot de base ? Voir la fin du billet !

Barbouze, né dans l’Entre-deux-guerres, mais célébré dans le roman et le cinéma des années 1960, est un dérivé de barbe ou de barbu, mais on ne trouverait pas beaucoup de formations analogues, et elles sont toutes argotiques : tantouze, bagouze, partouze. Pour se laver de ces horreurs, la prochaine phrase est un alexandrin.

Nous allons prudemment approcher ces mystères.

Continuer la lecture de « Le barbouze et la marmaille »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search