Miroir miroir

Il existe des thèmes locaux : les bouquinistes parisiens, l’usage des chrysanthèmes verts. Il existe des thèmes mondiaux : leur puissance de fascination court de lieu en lieu et d’âge en âge.

Les miroirs apparaissent1 un peu avant l’écriture. Mais rapidement, au Moyen-Orient ancien, en Egypte, puis en Chine et au Japon, on en trouve des traces littéraires. Presque partout, on y trouve les femmes, et la magie – pas toujours ensemble.

C’est un thème tellement “porteur” qu’il devient lourd. Pour rester léger, je vais me concentrer sur deux récits d’un auteur chinois du XVIIe siècle.

F. Grenand à la fin sur ‘ombre’ et ‘reflet’ chez les Wayãpi de Guyane.

Continuer la lecture de « Miroir miroir »
  1. Vers 4000 AEC pour les miroirs métalliques en Mésopotamie. []

Le marteau et la faucille

La Vénus de Dolní Věstonice (Moravie, République tchèque, 11 cm de haut). La plus ancienne terre cuite connue. Avant 23.000 AEC.

Thomsen est dans son musée à Copenhague. En 1836, pour classer les objets, il applique une idée qui était dans l’air : la classification en Âge de pierre, puis de bronze, puis de fer.

C’est une théorie historique sur le travail humain. D’abord, on prend ce qu’on trouve (la pierre), mais on la choisit et on la retouche. C’est comme la chasse ou la cueillette. On vit “sur” la nature, mais on n’intervient pas “dedans”.

Avec bronze et fer, on crée le matériau, on intervient dans la nature. C’est comme l’agro-pastoralisme : on manipule les espèces vivantes.

Dans cette perspective, on comprend que l’on ait voulu opposer le Monde d’Avant, gentil et écolo, au Monde de “l’anthropocène” avec un humain dévastateur, un “marteau sans maître”.

Grâce aux anthropologues et aux préhistoriens, au moins depuis les années 1980, on voit les choses différemment.

Appendice avec la faucille & le marteau.

Continuer la lecture de « Le marteau et la faucille »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search