Les caramels préférés

Caramel n’est pas un programme, mais une succession de billets. Ils sont coordonnées par des idées que nous évoquerons à la fin.

Je propose dans celui-ci, en début d’année 2022, d’examiner les caramels que jusqu’ici les lecteurs ont préférés, puis mon propre choix.

Grâce aux collègues d’Hypothèses et à des rédacteurs ou rédactrices d’autres carnets, à des lectrices et lecteurs, Caramel – toujours prêt à la “recherche sur le vif” ! – propose une brève “Autoscopie”.

Continuer la lecture de « Les caramels préférés »

Roland sans Roncevaux

Quand je suis retourné en Sicile, en février, une raison était les marionnettes. C’est un art plein d’intérêt, mais à bout de souffle même en Sicile. La prochaine édition du Festival international des marionnettes, à Charleville, sera en septembre 2020, et j’espère qu’elle aura lieu.

L’art des marionnettes est répandu dans de nombreux pays du monde, sous des formes diverses bien sûr, comme on peut voir à Palerme au Musée Pasqualino.

Mais ce que je voudrais raconter aujourd’hui, c’est le paladin Roland.

Continuer la lecture de « Roland sans Roncevaux »

L’art dangereux ?

Seuls les musiciens se souviennent que Winnie a commandé à Manuel de Falla un opéra pour son théâtre de marionnettes.

En fait, Manuel de Falla produisit d’abord El Retable de maese Pedro à Séville le 23 mars 1923, qui était un vendredi. Mais ce n’était que la partie orchestrale. Falla et tout le matériel étaient le dimanche à Paris chez Winnie, à l’hôtel de Polignac, puisque Winnaretta Singer n’est autre que la Princesse de Polignac.

Continuer la lecture de « L’art dangereux ? »