Le Petit Nicolas

Les prénoms sont un sujet qui rebondit comme un ballon. Tantôt galvaudés, tantôt insolents, tantôt insipides ! Pour le bon goût, quelle torture. C’est à vous empêcher d’avoir des enfants.

Un officier d’état civil a épinglé le prénom Hadès. La loi lui donne ce droit pour protéger l’avenir de l’enfant : le nom du dieu des Enfers serait peut-être dur à porter. La Justice a justifié les parents, qui ont dit ignorer le dieu des Enfers. Il existait aussi de précédents Hadès. Le petit bonhomme sera Hadès et sans souci. Si j’appelle ma fille Perséphone, tout le monde trouvera ça joli.

Quant au Petit Nicolas – nous allons examiner son cas de plus près.

Continuer la lecture de « Le Petit Nicolas »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search