La Femme adultère

Voici un billet léger comme un caillou. Le Nouveau Testament veut se distinguer des milieux juifs qui ont fait son berceau. Un reproche qu’il fait est que la Bible est pleine de choses écrites, ce qui est indéniable. Mais cet entassement d’écritures n’empêche ni le bon sens ni la sincérité, et d’autre part il existe un épisode où Jésus écrit aussi.

Les quatre évangiles, comme on sait, sont tantôt d’accord et tantôt s’ignorent. Le plus divergent du lot est celui de Jean1, et c’est celui qui contient l’épisode qui nous intéresse.

Continuer la lecture de « La Femme adultère »
  1. C’est aussi le seul qui nomme son auteur []