Alibi

Tout le monde connaît le mot alibi, dont le sens premier est ‘ailleurs’. En japonais アリバイ’aribai’, en hindi ऐलिबाय ‘elibay’ sont des adaptations de l’anglais alibi, prononcé ‘alibay’. Le russe алиби, ‘alibi’, suit comme le français l’usage latin.

Ailleurs.

Il y a des langues « protestataires » : obligées d’absorber l’idée, elles en refusent le mot. Le turc dit mazeret, mot d’origine arabe. Le chinois a une expression explicative 不在现场 bù zài xiànchǎng (pas-sur-lieu).

Alibi, curieusement, est un mot ancien. Non seulement parce que c’est un mot latin, mais parce qu’il est employé en français, dans le sens d’aujourd’hui, depuis le XIVe siècle.

A propos, où étiez-vous, le matin du lundi 11 mai 1394, hm ?

Continuer la lecture de « Alibi »

Ne me touche pas !

C’est la traduction d’une citation célèbre, dont la forme latine est Noli me tangere, le nom d’un thème favori des peintres européens. C’est la scène où Marie Madeleine1, après la mort de Jésus, le retrouve dans le jardin, et s’approche de lui, veut le toucher… Il ne veut pas.

Tout cela est dans l’Évangile de Jean, qui se termine sur son répertoire de ce qui est pour lui les preuves de la résurrection de Jésus. Et pour nous, qui ne sommes pas obligés d’avoir rencontré Jésus ! c’est une façon de continuer notre promenade dans le jardin des images qui ont donné, au cours de l’histoire de l’Europe, des formes aux relations entre les gens.

Cette fois-ci, ce n’est plus une alternative entre l’Écart ou le Contact2, mais un examen de l’Approche et du Recul ! C’est aussi, comme souvent dans Caramel, une manière de défendre la liberté d’examen.

Avec un Appendice sur la notion de “jardin”.

Continuer la lecture de « Ne me touche pas ! »
  1. Voir ‘Marie Madeleine et l’autre Marie‘. []
  2. Comme dans le caramel sur l’Annonciation et la Visitation. []

L’Annonce et la Visite

Les peintres ont représenté les gens ensemble de bien des façons.

Dans la peinture d’inspiration chrétienne, il est intéressant de comparer deux dispositions parmi les plus connues : l’Annonciation et la Visitation.

Dans l’Annonciation, l’ange Gabriel et Marie se font face. Ils dialoguent mais ne se touchent pas ; pas d’intimité. Dans la Visitation, Élisabeth et Marie sont parentes, et toutes deux enceintes ; elles se touchent, s’embrassent. L’Annonciation est le contraire de la Visitation.

Peut-être cela nous influence-t-il encore, en deux modèles de conversation : le dialogue formel, et le dialogue amical. Et contribue à former la différence que nous faisons entre la confiance et la confidence.

Continuer la lecture de « L’Annonce et la Visite »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search