Quand tu me liras

« Lorsque tu recevras cette lettre… » Une phrase de ce genre n’est-elle possible que s’il faut deux jours au facteur ? L’email moderne a-t-il aboli le délai, effacé la menace qui pourrait se glisser dans le temps des messages  ?

Le drame de la mort rétrospectivement annoncée n’est qu’un instrument, dans ce billet plein de gaieté, pour regarder de plus près le temps furtif qui se glisse entre le courrier qui part et celui qui arrive.

Continuer la lecture de « Quand tu me liras »

La concurrence et la science

Des collègues1 discutent d’un chercheur américain qui a truqué son « nombre de citations ». Qu’est-ce que cela signifie ? Que, si votre article sur le ‘Théorème du Lampion’ a été cité 10 fois par des collègues, vous allez faire croire qu’il a été cité 20 fois.

Plus rusé : vous allez vous insérer dans les groupes où il sera susceptible d’être cité davantage, vous allez favoriser les « projets » où il puisse être cité, vous allez exiger de vos doctorants qu’ils vous citent (vous allez donc chercher à avoir beaucoup de doctorants), et dans les « évaluations » anonymes que vous faites pour des revues savantes, vous allez dire du mal des articles qui ne vous citent pas. Ces pratiques sont fréquentes. Pourquoi ?

Continuer la lecture de « La concurrence et la science »
  1. Je suspends pour une réflexion d’actualité le second volet papillon : il sera posté bientôt. []