Allons dans la lune

Depuis qu’on la piétine, la lune n’est plus comme elle était.

Elle était un lapin, un bonhomme aux yeux vides, diverses figures comme on en plaque sur les jeux d’étoiles pour en faire des constellations. Plus tard elle a été un endroit constellé des noms bizarres qu’on donnait aux cratères. Elle était aussi un argument constant des philosophes, quand ils voulaient se moquer de nous. En France : Cyrano de Bergerac, né à Paris rue des Deux Portes, puis baptisé le 6 mars 1619. Moi aussi, je crois avec dévotion ce que dit Auguste Jal1 :

« Enfin, après de longues peines, je connus qu’Abel Cyrano avait quitté le quartier de Saint-Eustache pour celui de Saint-Sauveur, et qu’Espérance Bellanger était accouchée dans son nouveau logis d’un garçon dont voici l’acte de baptême. »

C’est deux ans après la mort de ce météore que parurent, par le soin de ses amis, l’Autre Monde, ou les États et Empire de la Lune, en 16572.

Mais, dit le narrateur, ne voyez vous pas que si nous voyons cet astre, les gens qui l’habitent peuvent aussi nous voir et, de même que nous, se faire des réflexions ?

Beaucoup savaient alors que la tradition du Voyage dans la Lune remontait à un Syrien bilingue en grec. Lucien est son nom, Samosate la ville où il naquit, vers 120 EC au temps de l’empire romain. Cet écrivain, un des plus grands écrivains de l’Antiquité, qui fit la joie d’Erasme et de Thomas More, nous confie des vérités étranges sur les Sélénites, les habitants de la lune, après le séjour qu’il y a fait. Et il ajoute, dans la traduction d’Anne-Marie Ozanam3 :

“Lorsqu’un homme atteint la vieillesse, il ne meurt pas, mais se dissout comme une fumée et se change en air.”

Mais la vérité m’oblige à dire qu’un des plus beaux voyages dans la Lune est celui d’Astolphe4. Au chant XXXIV du Roland furieux, Jean l’évangéliste explique au magicien Astolphe que, pour guérir enfin son ami Roland devenu fou, il faut aller rechercher sur la Lune son esprit dissipé.

Traduction de Michel Orcel5

Dans l’opéra de Haendel, c’est Zoroastre qui promet de rendre à Roland la santé !

  1. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k47543/f471.image.r=.langFR Voir l’article très complet de Wikipédia sur Cyrano, consulté de 15 fév. 2019. []
  2. Cyrano de Bergerac, 1977, L’Autre Monde, ou les Estats det empires de la lune. Edition critique de Madeleine Alcover. Paris, Champion, p. 4. []
  3. Lucien, 2018, Œuvres complètes. Textes introduits, traduits et annotés par Anne-Marie Ozanam. Les Belles Lettres, p. 117. (Histoire vraie A, § 23). []
  4. Voir ‘Combattre l’Arioste : le plan du Roland furieux’ https://www.academia.edu/37837752/ []
  5. L’Arioste, 2000, Roland furieux (chant XXXIVn str. 67. Edition bilingue traduction de Michel Orcel, Seuil. Tome 2, p. 553. []

Une réflexion sur « Allons dans la lune »

  1. C’est vrai qu’à bien y réfléchir, c’est une boule de safran, cette Lune qui se plaît à nous surprendre et à nous émerveiller…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.